La vie Communale

Chapelle du Buron

Elle est la plus récente, et la seule qui subsiste, des 4 chapelles qui existaient au Bourg d'Iré avant la Révolution. Les autres étaient les chapelles Saint Jean, du Toulon et de la Mazure.

Elle fut construite en 1724 par Guy-André de Laval, seigneur de la Bigeottière, et dédiée à Notre-Dame.

A l'intérieur de chaque côté de l'autel se trouvaient les statues de Saint Symphorien, patron de Bourg d'Iré, et de Saint Sébastien. Ces statues sont actuellement de chaque côté du choeur dans l'église. La plus belle procession qui fut faite à cette chapelle est celle qui eut lieu à l'occasion de la translation de la relique de la Vraie Croix. En 1834, une cloche qui subsista jusqu'en 1891, fut bénite à l'église et nommée Louise du nom de Madame la Comtesse de Falloux, mère du Comte Alfred de Falloux. Celle-ci avait rapporté de Rome et déposé à la Chapelle du Buron, une relique de la vraie Croix. Après la bénédiction de la cloche une procession réunissant toute la noblesse du pays, un nombreux clergé (45 prêtres, curés, vicaires ou séminaristes du pays segréen), et une foule immense, se rendit à la Chapelle pour ramener la relique dans l'église.